Laissez nous nos urnes

La proposition de réforme sur la législation funéraire vient d’être adoptée à l’unanimité par l’assemblée nationale (je ne leur dis pas bravo) et devrait être promulguée vers janvier après un passage somme toute rapide au sénat. Elle s’inscrit une nouvelle fois comme une restriction de nos libertés individuelles. (suite de l’article Laissez nous nos urnes)