Médicaments pour l’hyperactivité TDA/H : Attention!

hyperactivité TDAH

L’agence européenne du médicament ( EMEA ) a publié de nouvelles recommandations concernant le chlorhydrate de méthylphénidate, stimulant du système nerveux central, psychotrope proche des amphétamines.

On trouve cette substance dans les médicaments comme la ritaline® ou le concerta® souvent prescrits à des enfants ayant des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.
De nouvelles directives visent à restreindre les risques liés à l’administration de ces médicaments, notamment des examens avant le traitement, des contrôles pendant le traitement et l’interruption du traitement une fois par an.
Pour notre part, nous nous sommes toujours refusés à donner ce médicament à Maverick du fait de sa composition, de la durée du traitement (des années), ainsi que des conséquences à long terme sur la santé physique et psychique que peut engendrer la prise de médicaments sur de longues périodes,

Pour en savoir plus, consulter ci-dessous le site de l’AFSSAPS ( agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ).
Voir article AFSSAPS


Vous aimez cet article abonnez vous au flux rss
Be Sociable, Share!

7 commentaires pour “Médicaments pour l’hyperactivité TDA/H : Attention!”

  1. Great post! Just wanted to let you know you have a new subscriber- me!

  2. j’ai rien compris

  3. Bonjour,

    Si vous ne donnez pas de traitement à votre enfant, comment lui assurez vous l’accès aux apprentissages. Les enfants qui ont un TDAH ont par définition du mal à acceder et à fixer les apprentissages. Comment gérez vous cela ?

  4. Bonjour,
    Pour vous répondre, je vous renvoi à d’autres articles:
    http://blog.sansgluten.fr/hyperactivite-tdah/hyperactivite-1ere-partie-le-diagnostic.html
    http://blog.sansgluten.fr/hyperactivite-tdah/hyperactivite-2eme-partie-les-recherches.html
    et surtout pour votre réponse :
    http://blog.sansgluten.fr/hyperactivite-tdah/hyperactivite-3eme-partie-tdah-enfin-une-solution-a-la-deficience-dattention.html
    Comme vous pourrez le voir, Maverick a fait d’énormes progrès, il passe d’ailleurs en CM1.Nous sommes toujours en recherche pour ce qui est de l’hyperactivité qui est toujours là, quand à la déficience d’attention les progrès sont là même s’il reste encore beaucoup de marches à franchir.

  5. bonjour eviter les aliment industriels avec plein d’additifs voir le site de corinne gouget ‘l’auteur du livre les additifs alimentaire
    cordialement

  6. pourquoi ne pas voir un naturopathe ? la plupart des medicaments classiquement prescrit (ritaline&dexdrine)sont malheureusement peu efficaces à long terme et ne font souvent que déplacer le probleme voir en creer d’autre (dependance).quoi qu’il en soit,certains aliments peuvent prevenir ou freiner ces troubles, d’autres au contraire les aggraver .il serait dommage de negliger cette approche simple ,de bon sens , naturelle, pragmatique et benéfique à la santé dans son ensemble .par ailleurs,de nombreux enfants hyperactifs seraient parfois intolérants ou allergiques à certains aliments . enfin ,certains medecins chercheur ectt estiment que les colorants, les consevateurs et les salicylates peuvent également jouer un role dans l’hyperactivité mieux vaut les eviter !!voici les additifs les plus utiliser le e 122 par exemple dans le petit yop a boire d’ailleur regarder sur la notice du doliprane pour enfants ils disent attention en presence du e 122 risque d’allergie par contre il disent rien sur les carton des yaourt ! car ceci rapporte beaucoup d’argent ! il ya aussi le glutamate present dans plein d’aliment chips plat preparer ,soupe , cube (maggie kubbor,ect.. nutella yaourt …ceci a pour but d’exciter vos papilles gustatives et de vous donner envie de manger plus de produits en contenant. cet exhausteur de gout est aussi dangereux que l’aspartame mais peut se cacher sous differents noms.depuis les annees 50 cet additis a été de plus en plus utilisé par les industriels de l’agroalimentaire en quantité grandissantes, afin de donner plus de gout aux aliments et de faire de plus en plus de profit grace à l’argent des consommateurs non informés.il ya aussi le e120(cochenille) tres utilisé egalement yaourt pour adulte surtout chez les enfants comme le gervais a boire haribo ect ….il ya le e171 (aluminium) dans certains chewing_gum le plus mauvais est l’addition de tous ces colorants dans l’organisme
    voir le site de corinne gouget
    cordialement

  7. Bonjour,
    J’ai un enfant diagnostiqué TDA (sans hyper). On lui a prescrit du Concerta et il a développé des effets secondaires graves, dont envies suicidaires.

    Après analyses, on lui a trouvé une carence en magnésium dans la cellule. Il a été supplémenté avec succès et a pu arrêter son traitement. Hélas, son père (chez qui il habite) a décidé de lui en refaire prescrire, ce qu’il a fait en cachette. Mon fils a souffert de nouveaux symptômes : maux de tête, vertiges, immense fatigue, perte de poids, tocs et déprime. Mais cela ne suffit pas à alarmer le Dr qui lui a prescrit. Il dit qu’il en a « besoin » !

    Un conseil d’une maman (moi) : renseignez vous bien sur la molécule avant d’accepter un traitement à la Ritaline ou au Concerta, car ce sont des médicamznts classés parmi les stupéfiants (par l’agence française du médicament ANSM); on sait que la suppression du médicament à la vente est extrêmement difficile à cause des lobbyistes des laboratoires qui les fabriquent et des médecins qui les soutiennent (les prescripteurs). Soyez vigilants et ne vous faites pas fagocyter par un médecin plus prompt à étourdir votre enfant qu’à le soigner à long terme.

    Vous devrez faire face à des arguments visant à vous faire croire que votre enfant est en danger si vous ne le traitez pas avec ce médicament, ou encore signalant qu’une secte connue leur fait du tort en s’opposant à ce traitement (personnellement, je ne fais partie d’aucune secte).

    Plusieurs pistes pour aider l’enfant : dépistage de carences possibles en oligo-éléments (dont Mg dans la cellule – Voir livre du Dr Mousain-Bosc, pédiatre du CHU de Nîmes), d’allergies ou intolérences (dont gluten), dyslexie, dyspraxie…, problèmes visuels (voir aussi un orthoptiste) ou auditifs, environnement déstabilisant qui mène à une fragitilé, réaction à un vaccin (de + en + courant, d’après ce que j’en ai lu). Parfois un de ces éléments peut entrainer des troubles associés, tels tous les « dys ».

    Bien à vous qui me lisez

Laissez un commentaire